La société d’exploitation prévoit-elle d’engager du personnel ?

L’étude d’un parc éolien est réalisée avec plus d’une dizaine d’entreprises locales des missions d’études et d’analyses impliquant des compétences de haut niveau comme des géomètres, ingénieurs électriciens, ingénieurs civils, ornithologues et spécialistes en environnement.

ET PLUS…

On ne peut pas parler d’engagement direct mais sous forme de mandats particuliers pour la maintenance, la surveillance, le déneigement des accès, etc…, durant la phase d’exploitation.

L’éolien peut-il vraiment contribuer à sortir du nucléaire ?

L’objectif de la Confédération est de produire 7% de notre consommation, avec des éoliennes, ce qui représente 4’000 GWh/800 éoliennes. Le canton de Vaud a pour objectif de remplacer l’équivalent de sa consommation d’énergie nucléaire par de l’énergie éolienne.

Les parcs intégrés dans la planification cantonale vaudoise pourraient produire entre 500 et 1000 GW/h. La sortie du nucléaire ne pourra se faire avec la seule énergie éolienne, mais elle en constitue indubitablement une composante très importante.

Pourquoi développer l’énergie éolienne en Suisse alors que l’on est conscient de son faible potentiel énergétique dans notre pays ?

Les vents qui traversent notre pays sont loin d’être insignifiants. Le canton de Vaud représente quant à lui près d’un tiers du potentiel énergétique éolien (atlas des vents sur: www.wind-data.ch). Toutes les énergies renouvelables sont nécessaires pour compenser, notamment, l’arrêt des centrales atomiques et conserver une indépendance énergétique.

L’intégralité du béton sera-t-il retiré lors du démontage d’une éolienne ?

Lorsque l’on démantèle une éolienne, il est convenu de démonter complètement la plate-forme ou de convenir, par exemple, d’une profondeur permettant ensuite la réutilisation de la parcelle (environ 60 cm). Lorsque cette dernière appartient à un agriculteur, il faut qu’il puisse à nouveau cultiver son champ sans risque.

ET PLUS…

Le socle d’une éolienne représente des déchets inertes, non toxiques. Démonter l’intégralité de la plate-forme n’aurait aucun sens puisque, une fois le béton extrait de la terre, il faudrait le mettre dans une décharge de déchets inertes, ce qui revient à enfouir ces déchets à nouveau dans la terre. Nous aurions donc utilisé beaucoup d’énergie inutilement puisque ce béton finira de toute façon enfoui.

Combien d’oiseaux sont-ils tués chaque année par une éolienne ?

On ne peut pas contester que les éoliennes puissent tuer un certain nombre d’oiseaux. Ne nous trompons toutefois pas de coupable. Leur impact est sans commune mesure avec les autres causes humaines. Cela ne signifie pas qu’il ne faut pas se préoccuper de cette situation et ne rien faire.

ET PLUS…

Supprime-t-on les fenêtres parce que des centaines d’oiseaux viennent s’y écraser ? Eliminer les chats domestiques des fermes et des habitations éviterait la mort de plusieurs millions d’oiseaux par année en Suisse. Selon un article de la revue Nature, de 2004, la plus grande menace pour les oiseaux réside dans le changement climatique. Dans ce sens, l’énergie éolienne permettra de contribuer à freiner ces dégâts.