Une éolienne injecte du courant dans le réseau les 3⁄4 du temps. On peut toutefois classer la vitesse du vent en 3 catégories :
• Vitesse d’enclenchement : le rotor se met en mouvement dès que le vent atteint 2,5 m/s, la production est alors nulle ;
• Vitesse nominale :l’éolienne atteint sa puissance maximale à la vitesse du vent d’environ 12 m/s, mais commence à produire de l’énergie dès 3,5 m/s ;
• Vitesse de déclenchement : en raison des dommages qui seraient causés au rotor par une tempête, un déclenchement intervient dès que la vitesse du vent atteint 33 m/s.

Plus la distance au sol augmente, plus le vent souffle fort et surtout régulièrement. En conséquence, plus les éoliennes sont hautes, plus elles produisent de l’électricité et plus cette production est stable.